Parlons reconversion

💜 Parlons RECONVERSION 💜
******************************
🍀 Réhabiliter la peur et en faire un moteur
C’est bien normal d’avoir la trouille à l’aube d’un grand changement comme une réorientation professionnelle : pouvoir en vivre, faire le bon choix etc …. sont des questions importantes.

🍀 La peur est une excellent conseillère
Elle vous indique précisément ce dont vous avez besoin, en termes de facettes du projet à traiter.

🍀 Le courage, c’est de regarder ce qui nous effraie
Et non pas de faire comme si on avait pas peur.
Se jeter dans le grand bain quand on ne sait pas nager sous prétexte « d’oser « , c’est moins malin que d’apprendre à nager 😉

www.sophiecoach2vies.fr

Mes vidéos pour vous aider sur votre parcours
https://www.youtube.com/channel/UCLos7TR_yrI_r5HI4ch5BwA/featured?view_as=subscriber

Publié dans Développement personnel | Commentaires fermés sur Parlons reconversion

Lancez votre activité

Publié dans Développement personnel | Commentaires fermés sur Lancez votre activité

Trouver un emploi

* Vous pouvez ouvrir un classeur dans lequel vous retrouverez facilement (CV, LM, fiches métiers, les bons outils, les sites internet utiles…)
* Un tableau de bord au début du classeur vous aidera à suivre vos démarches et à en faire le bilan chaque mois (Démarches (relancer, contacter, RDV, Candidatures spontanées, autres) / Dates / Notes et remarques)
* Voici qq adresses internet utiles (pole-emploi.fr, cadremploi.fr, apec.fr, cadreonline.com),
* Pensez aux missions intérim pour dépanner (randstad.fr, manpower.fr….)
* Ouvrir un petit carnet dans lequel inscrire vos identifiants, mots de passe, codes ROME ….
* Ici vous trouverez des guides pratiques pour bien préparer votre recherche et avoir les bons outils :

http://www.carrefoursemploi.org/telechargement/projetProfessionneltoulouse2016.pdf

https://scuio.univ-montp3.fr/pmb/doc_numerique/emploi/leguidedelarecherchedemploi.pdf

* Vous pouvez également faire une fiche cadrant votre recherche (statut juridique de l’entreprise, secteur d’activité, villes, le ou les postes visé, Le ou les types de contrats souhaité)

 

* Les points-clès pour organiser votre recherche d’emploi :
– Planifiez vos démarches
– Rencontrez des professionnels
– Cherchez à connaître les attentes des entreprises (travail d’enquête)
– Sélectionnez bien vos entreprises
– Ciblez vos interlocuteurs
– Multipliez les moyens d’approcher les entreprises
– Prenez en compte la « culture » des différentes entreprises
– Acceptez les missions temporaires (tout en poursuivant vos recherches)
– Gardez du temps pour décompresser

Publié dans Développement personnel | Commentaires fermés sur Trouver un emploi

S’organiser pour réussir

 

Publié dans Développement personnel | Commentaires fermés sur S’organiser pour réussir

Recadrer son activité

Publié dans Développement personnel | Laisser un commentaire

Se ré-orienter

Publié dans Développement personnel | Laisser un commentaire

Coaching : Le concept du hérisson

Coaching : Le concept du hérisson

Hérisson_Article CoachingQui ne s’interroge pas régulièrement sur l’orientation qu’il aimerait donner à sa carrière ? La question sans cesse posée étant enfant : « et toi, que veux-tu faire plus tard ? » viendrait à nouveau hanter notre esprit. Il existe une approche assez simple que nous utilisons en coaching : c’est le concept du hérisson. Ce concept est issu d’une parabole grecque mettant en scène l’échec du renard qui, malgré son ingéniosité, n’arrive pas à manger le hérisson. Celui-ci se contente de se mettre en boule et d’attendre que le renard se lasse.Isaiah Berlin, puis Jim Collins qui poursuivit ces travaux, se servirent de cette parabole pour diviser les hommes en deux catégories : les renards qui fonctionnent par opportunité et les hérissons qui se concentrent sur le peu qu’ils savent (bien) faire.

Attention, il ne s’agit pas ici de porter un jugement hâtif en disant que le hérisson est mieux que le renard. Seulement, le renard, à forcer de sauter de projets en projets (parfois en concurrence entre eux), peut soudainement perdre le sens de ce qu’il fait et dès lors, s’arrêter un beau jour en se disant « à quoi bon tout cela ? Est-ce vraiment ce que je veux au plus profond de moi ? » Alors, pour mettre un peu de hérisson dans tout cela, comment s’y prendre ?

Jim Collins nous donne un outil très pratique. Il s’agit de trois petites questions qui peuvent paraitre simples et faciles, mais qui, si nous commençons à y réfléchir sérieusement, peuvent nous poursuivre longtemps. Il représente ces questions par trois cercles. C’est à l’intersection de ces trois cercles que se cache notre  hérisson.

1. En quoi pouvez-vous être le meilleur au monde ?

Pour vous aider à répondre à cette question, posez-vous les questions suivantes : que disent vos collaborateurs de vous ? Qu’est ce que vous faites plus vite ou mieux que les autres ? Quelles tâches vous sont confiées le plus naturellement ?

2. Qu’est ce qui vous passionne le plus profondément ?

Pour vous aider à répondre à cette question, posez-vous la question suivante : dans quoi mettez vous votre argent de poche et votre temps libre ? C’est souvent là que se trouvent les sujets qui vous passionnent le plus.

3. Quel est votre moteur économique ?

Dernière condition et non des moindres : il s’agit de s’assurer de l’existence et de la viabilité du modèle économique qui se cache dans ce domaine qui vous passionne (cf. question 2) et dans lequel vous voulez exercer votre don (cf. question 1).Y a-t-il donc une demande et un marché qui permettront à votre hérisson de manger et de continuer à grandir ?

Jim Collins précise que trouver son hérisson peut prendre quelques années (d’où l’intérêt d’un coaching et de se faire aider). A défaut les hommes sont plutôt des renards. Ils imitent les leaders, changent souvent de stratégie en espérant avoir trouvé la martingale.

Publié dans Développement personnel | Commentaires fermés sur Coaching : Le concept du hérisson

Réussir en tant qu’entrepreneur

Réussir en tant qu’entrepreneur

Réussir en tant qu’entrepreneur, c’est un cheminement.
Réussir en tant qu’entrepreneur, c’est un travail de chaque jour.
Réussir en tant qu’entrepreneur, c’est des Émotions.
Réussir en tant qu’entrepreneur, c’est une découverte de Soi.
Réussir en tant qu’entrepreneur, c’est prendre conscience que c’est possible.
Réussir en tant qu’entrepreneur, c’est être bien entourée.
Réussir en tant qu’entrepreneur, c’est vivre des moments de pleine Gratitude.
Réussir en tant qu’entrepreneur, c’est avoir une vie qui a du Sens.
Réussir en tant qu’entrepreneur, c’est s’approprier ce que sont réellement l’argent et la réussite.

Pour toutes ces raisons et si vous vous en sentez l’élan, je vous invite vraiment à vous mettre en chemin. Car comme l’une de mes clientes nous le partageait cette semaine lors d’une vidéo extraordinaire : « On n’a qu’une vie ! Alors, si ce n’est pas maintenant… quand ? ».

Pour toutes ces raisons, si vous êtes entrepreneur aujourd’hui et si vous ne connaissez pas le niveau de réussite que vous souhaitez, c’est que vous n’avez sans doute pas les bonnes stratégies. Vous devez acquérir l’état d’esprit de celui/celle que vous voulez devenir !

Faîtes-vous accompagner par une personne qui a déjà fait le chemin et tout pourra changer pour vous.

N’oubliez pas, « vous n’avez qu’une vie »

10409308_658398830935177_2073623679754070974_n

Publié dans Développement personnel | Commentaires fermés sur Réussir en tant qu’entrepreneur

Prendre un congé sabbatique

Prendre un congé sabbatique

Quelles sont les conditions pour prendre un congé ?

Le congé sabbatique permet aux salariés remplissant des conditions précises d’ancienneté et d’activité de suspendre leur contrat de travail afin de réaliser un projet personnel. La durée du congé est comprise entre 6 et 11 mois. Il n’est pas rémunéré. Mais comment faire une demande de congé sabbatique ? Le départ en congé fait l’objet d’une demande de la part du salarié et d’une réponse de l’employeur respectant des contraintes de forme et de délai. L’employeur peut décider de reporter ou refuser le congé dans certaines situations. Après un congé sabbatique, le salarié retrouve son emploi précédent ou un emploi similaire dans l’entreprise, assorti d’une rémunération au moins équivalente à celle qu’il percevait au moment du départ en congé. Le salarié ne peut invoquer aucun droit à être réemployé avant l’expiration du congé, mais il peut toutefois en faire la demande auprès de son entreprise.

12 bonnes raisons de prendre congé

  • Chercher un « meilleur » emploi
  • Créer son entreprise
  • Se reconvertir ou tester un nouveau métier
  • Travailler à l’étranger
  • Faire une formation
  • Faire le tour du monde
  • Prendre du repos
  • Partir en mission humanitaire
  • Élever ses enfants
  • Soutenir un proche malade
  • Construire, faire construire ou retaper sa maison
  • Se consacrer à sa passion

1000534_128075500733786_2015644587_n

Publié dans Développement personnel | Commentaires fermés sur Prendre un congé sabbatique

Création d’entreprise

CRÉATION D’ENTREPRISE

En entreprise individuelle ou en auto-entrepreneur, avant de se lancer en solo, la réflexion s’impose afin que le projet d’entreprise soit bien au point. Voici quelques éléments à considérer de près avant de partir dans le grand bain et d’éviter toute noyade, tant que faire se peut. Car créer sa boîte en solo exige une organisation sans failles.

1. Un lieu de vie professionnel

Un point important à ne pas négliger : lorsque l’on décide de s’installer en solo chez soi, il faut prévoir le lieu de travail. Lorsqu’il ne s’agit pas d’un commerce, le bureau s’impose, car les papiers s’accumulent rapidement, les dossiers également et il devient très compliqué et agaçant de changer ses affaires de place chaque fois que les enfants rentrent ou que des amis viennent manger à la maison. Disposer d’une pièce bien à soi est bien entendu l’idéal.

2. L’accord des proches

Se lancer en tant que créateur d’entreprise, et a fortiori seul, signifie que les proches seront forcément concernés. Il peut s’agir du conjoint, parfois chez les plus jeunes, ce sont les parents qui doivent être informés, car certaines start-ups démarrent dans l’ancienne chambre d’ado ou dans le garage de la maison familiale. En fonction des relations existantes, et des conséquences que cela peut avoir, les proches doivent être non seulement informés du projet, mais conscients du retentissement que cela aura sur leur propre vie. C’est aussi le meilleur moyen de s’assurer qu’il n’y aura pas de mauvaises surprises, ni de reproches à ce sujet par la suite.

3. Connaître ses véritables motivations

Les raisons pour se lancer dans la création sont nombreuses et différentes en fonction des individus. S’agit-il d’un vieux rêve, d’une envie déjà ancienne qui a pris forme au fi l du temps, ou plutôt d’un simple refus d’entrer dans le système classique de la recherche d’emploi ou du système hiérarchique ? Créer une société va demander de l’argent, du temps, de l’énergie, tout cela doit donc se faire pour de bonnes raisons et pas simplement pour échapper à quelque chose ou contourner un obstacle. La création n’est certainement pas la voie la plus facile et il ne s’agit pas d’un pis-aller.

4. Faire le point sur ses compétences

Votre caractère est tout à fait adapté à la création en solo ? Disposer des bonnes compétences est donc l’autre aspect à étudier. Certains ont acquis une excellente expertise en commercial, en marketing, en finance, mais des lacunes peuvent aussi apparaître. Or, lorsque le lancement est en cours, difficile de prendre le temps de suivre un nouvel apprentissage. Décider de suivre une formation complémentaire préalablement au lancement de l’entreprise peut faire ensuite gagner beaucoup de temps et garantir le succès.

5. Des appuies en cas de coups durs

La vie n’est pas un long fleuve tranquille, surtout lorsque l’on est en solo. Pouvoir compter sur des appuis solides est une garantie de survie. Il peut s’agir d’un ami proche, du parrain bénévole, de son conjoint, du comptable, peu importe. Il faut avoir quelqu’un à qui s’ouvrir en cas de difficultés, financières, commerciales ou pour une simple baisse de régime au niveau du moral tout simplement. Il est d’ailleurs normal de disposer de plusieurs appuis en fonction de ce dont on a besoin.

6. Un excellent mental

Avoir la pêche, disposer d’un tempérament optimiste sont bien évidemment des plus, même s’il ne faut pas non plus faire preuve d’angélisme. Certains sont attirés par des disciplines spécifiques telles que le yoga ou la relaxation, d’autres savent se réserver d’instinct des respirations ou des micro-siestes nécessaires, pour d’autres, cela passe par la famille ou les copains. Garder le moral n’est pas toujours si simple et demande un certain entretien. Un point à ne pas négliger non plus !

7. Encore et toujours, l’autodiscipline

Le planning, la méthode, les horaires, tout cela a pour but de s’auto-discipliner et trouver un cadre de vie organisé. Et rien de plus difficile lorsque l’on se lance en solo, surtout à domicile. Les débuts sont déterminants pour prendre de bonnes habitudes. Ensuite, le plus dur est fait, il faut continuer sur sa lancée.

zenfrog

Publié dans Bien être, Développement personnel | Commentaires fermés sur Création d’entreprise